Usage des assistants vocaux à la maison
Accueil > Geek

On a adopté les assistants vocaux

La vie à la maison avec Alexa et OK Google est-elle si différente de celle d'hier sans la présence de nos assistants vocaux. Echo ou Google Home (désormais Nest) ont-ils rendu les membres de ma famille, plus productifs, dépendants ou fainéants ? Ce qui est certain c'est que ces enceintes intelligentes ont trouvé leur place dans notre cocon.

Ça devait être mi 2017 quand j'ai reçu un courriel d'Amazon me proposant de recevoir gratuitement un assistant vocal répondant au doux nom de Echo. Je ne faisais pas partie du club des testeurs Amazon, j'ai été surpris de cette offre. La firme de Mister Bezos avait sorti son enceinte aux States en 2015 et souhaitait en faire de même dans l'hexagone. Avant ce lancement en France, Amazon était désireux de proposer une expérience client de qualité.

Ainsi comme sans doute des milliers d'autres consommateurs, j'ai accepté de recevoir cet assistant vocal sans débourser un centime. En contrepartie, ma mission consistait tous les 15 jours me semble t-il à répondre à des sondages et questionnaires au sujet de mon expérience utilisateur avec la douce Alexa. Le but étant de perfectionner l'appareil pour sa future sortie officielle. Peut-être que ça m'aidera à devenir testeur Amazon Vine ?

Si les débuts avec la voix encore robotisée de ma maîtresse virtuelle (dixit ma moitié) furent assez difficiles, cette dernière s'est très vite améliorée et de nouvelles fonctionnalités sont arrivées. Séduit par ses services, j'ai même offert un Echo Dot à mon Adoleschiante et à mon fiston. Alors que je croyais lui rester exclusif, sa rivale est venue me titiller avec une proposition indécente, c'était fin juin 2019.

Oui, abonné Google One (service de stockage dans le cloud) depuis pas mal de temps, j'ai eu l'opportunité de commander Google Home Mini pour la somme de 0 euro. Un geste commercial de la part de Google qui je n'ai su refuser. Ma relation avec Alexa m'a vite permis de prendre mes marques avec “Ok Google” (pour info "Ok Gogole" ça marche aussi) et du coup lui devenir infidèle.

Désormais, ces assistants vocaux font partie de notre vie. Chaque jour un peu plus que le précédent, nous confions à ces objets connectés, qui obéissent sans broncher à la plupart de nos désirs, de nouvelles missions et défis. Pour autant je ne pense vraiment pas qu'elles nous rendent plus paresseux que nous ne le sommes déjà. De même, on est loin de l'addiction, je peux sans soucis me passer de mon assistant vocal. Mais je suis convaincu que ces derniers me font économiser du temps et gagner en productivité. Cerise sur le cake, ils savent me divertir. Petite parenthèse, Madame LeNonSens ne trouve plus bizarre que nous parlons à un rouleau de Papier Toilette allongé (la forme d'Alexa Echo, pourtant elle est loin d'être à ch...).



La fome d'Alexe - un rouleau de papier toilette

Quelles sont les commandes utiles sur Alexa et Google Home ?

Au juste quelles sont les choses les plus fréquentes que nous demandons à Alexa (ma chouchoute) et à sa cousine Google Home ?

  • -Demander le temps qu'il fera cet après-midi à Beuvron ou à Los Angeles, c'est la base.
  • -Mettre de la musique, ben ouais, c'est incontournable. D'ailleurs pour tester Alexa, Amazon m'avait offert 1 an de Amazon Music Unlimited gratuit. J'en suis devenu addict !
  • -Écouter mon flash info personnalisé chaque matin, c'est devenu une routine.
  • -Écouter la radio sur Tunein ? Tous les jours, surtout dans la salle de bain. C'est là que se trouve mon Google Home Mini.
  • -Faire des calculs ou des conversions ça m'arrive.
  • -Jouer ? De temps en temps. J'aime la fonction Alexa pile ou face ou lance un dé.
  • -Programmer une alarme, une alerte, mettre un minuteur, c'est du quotidien. Les enfants, se réveillent tous les jours avec leur Echo Dot.
  • -Les recettes de cuisine, on a essayé, je trouve pas ça top.
  • -Appeler les enfants sans avoir à crier en bas des escaliers pour qu'ils daignent se mouver jusqu'à la table du dîner, merci ALEXA !!!
  • -Faire des recherches en ligne, pas très souvent. J'en suis encore au clavier de mon Chromebook et au moteur de recherche traditionnel.
  • -Utiliser des Skills, pas tant que ça. Mis à part Akinator, Quizz Musicaux ou bruits de pets (ne me dites pas que vous n'avez pas essayé).

Par contre, la domotique n'est pas encore rentrée dans notre foyer. Pas question encore d'allumer les lumières, de faire du café grâce la voix. Cependant, je sais que c'est une question de temps avant que mon côté technophile nous fasse basculer dans une chaumière plus connectée encore.