Le potage d intérieur - Le jardin du geek

J'ai découvert le potager d'intérieur : le jardin du Geek

Être jardinier et geek à la fois pourquoi pas. Faire pousser des légumes, fleurs ou aromates dans la maison avec son appli smartphone c'est d'actualité avec les jardins d'intérieur, appelés aussi kit de culture avec éclairage LED ou potager autonome et connecté.

Le week-end dernier on s'était rendu dans une zone commerciale. On était venu en repérage pour un futur achat dans un magasin Boulanger. Mon fiston au rayon gaming, mon adoleschiante avec sa mère dans celui consacré à l'électroménager. Moi divaguant entre les 2 groupes qui s'étaient formés. Après quelques minutes passées devant les configs des PC, je suis parti de mon côté. Soudain je me suis retrouvé devant une gondole sur laquelle des objets ont attiré ma curiosité.

Des contenants carrés ou rectangulaires de couleur blanche surmontés d'un bras et d'une petite lampe à LED. Dans ces “boîtes”, plusieurs compartiments dans lesquels pieds de tomate cerise, persils ou basilic étaient disposés.

BINGO ! Voilà que 2 mondes qui me passionnent sont ici réunis devant mes yeux. Le jardinage d'une part, la technologie d'autre part. Le jardin pour geek est né. Le concept proposé ici avec ce potager d'intérieur EssentielB m'a vraiment interpellé et m'a amené à m'y intéresser davantage. Pas question de m'en procurer un pour autant, j'ai suffisamment de quoi faire avec mon potager traditionnel, même si j'avoue que je ne serai pas contre si l'on venait à me l'offrir ou à me le proposer en test produit. Ces jardins d'intérieur peuvent éventuellement me venir en secours l'hiver quand plus rien ou presque ne pousse dehors et que c'est plus difficile de manger des légumes et fruits de saison du potager.

De retour à la maison, j'ai découvert sur la toile qu'en fait ce concept de potager de maison autonome avait le vent en poupe. J'ai vu qu'il en existait des dizaines de modèles vendus en ligne ou dans des chaînes de magasins comme le jardin potager d'intérieur LILO Nature et Découverte par exemple. Même Ikea à testé ce genre de produits par le passé. J'ai vu que les plus bricoleurs proposaient des tutos pour concevoir son propre jardin d'intérieur DIY.
Cocorico, une marque Française qui se nomme Véritable a même reçu le prix produit de l'année pour son potager d'intérieur Véritable Exky connecté. Ce dernier permet de cultiver 70 variétés de plantes aromatiques grâce à ses fameux lingots.

De découvertes en découvertes, je me suis même surpris à regarder les promotions, mais j'ai su ne pas craquer à ce jour. Encore une fois ce type de culture de légumes en intérieur serait complètement gadget donc indispensable pour moi.

Par contre je trouve le concept vraiment sympa pour un étudiant qui souhaite mettre un peu de verdure dans sa vie et dans son assiette. Il est parfait pour les citadins qui vivent dans des espaces réduits et qui n'ont pas de balcon pour faire pousser 2 tomates et 3 poivrons. Les potagers d'intérieur tiennent que peu de place et je trouve leur look futuriste et réconfortant à la fois. Ils sont autonomes car la seule chose à faire pour faire lever et pousser les herbes aromatiques ou légumes c'est de remplir le réservoir d'eau. Chez Boulanger on annonce une autonomie de 3 semaines et une première récolte au bout de 4 semaines. Idéal pour qui n'a pas le temps ou la tête en l'air. On peut les contrôler avec une application smartphone et régler le cycle d'éclairage de la LED qui elle assure son rôle de soleil artificiel.

Jardin d'intérieur : des dépenses à prévoir

Enfin, je me suis rapidement aperçu que tout ce petit monde appelait à de futures dépenses à qui possède un jardin d'intérieur. Avis à ceux qui succomberaient à l'envie de s'en procurer un, pas question de mettre ses propres graines et son terreau. Cela est peut-être possible, je ne dis pas, mais les marques insistent sur le fait qu'ils proposent des capsules, lingots, berlingots appelez-les comme vous voudrez. Ces recharges contiennent du substrat et des matériaux spécifiques (blablabla...). Du coup, on se retrouve à devoir acheter des “consommables” qui souvent ne sont pas donnés. Mais comme on le dit, ‘quand on aime on ne compte pas”.