Comment dire à son enfant que le Père Noël existe pas

Mon astuce pour dire à son enfant que le Père Noël n'existe pas ?

Faut-il annoncer à son enfant que le papa Noël n'existe pas ? Comment expliquer à sa petite fille ou son fiston qui grandit que le père Noël est une légende. Situation difficile à gérer.

De retour avec le beau frère de notre sortie running hebdomadaire, j'ouvre la boîte aux lettres. Quelle fût ma surprise en découvrant dans la pile de prospectus, le catalogue des jouets de Noël des magasins Carrefour. Étonnant oui, car nous sommes tout début octobre.

Passé l'étonnement, mon “beauf” (hommage à Renaud) prend la fameuse pause de bouchon de la bouteille de gaz (les bras pliés et les mains sur les côtes), une grande inspiration et me dit : “Je ne sais pas si Louis croit encore au père Noël et je vois pas comment lui dire la vérité”.



La pose de la bouteille de gaz


Mon filleul à 6 ans et vient d'entrer à la grande école. L'âge où les petits de CP peuvent apprendre de leurs copains des classes supérieures que le bonhomme rouge n'a jamais existé. Bref, larmes assurées en plein milieu de la cour de récré ou en rentrant à la maison.

Pris au dépourvu, je n'ai pas su quoi lui répondre, sauf que je ne me souvenais plus comment mes propres loulous l'ont su et s'ils avaient bien pris la chose. Comme souvent, quand je ne sais pas je demande à ma moitié Google. C'est là que j'ai découvert un joli stratagème pour dire à ses bambins que le père Noël n'est qu'une ordure arnaque et par la même occasion expliquer pourquoi on n'a pas besoin de nettoyer le conduit de la cheminée aux alentours du 24 décembre.

Fier de ma trouvaille, je me suis empressé de délivrer la méthode anti-crise de Noël au beau-frère. OK OK, je vous dis tout ! Ce tuyau que tout parent qui se respecte devrait connaître est à mettre à l'honneur d'une maman qui a partagé l'astuce sur le plus connu des réseaux sociaux pour vieux (Facebook dixit mon Adoleschiante).

Je trouve que cette manière si délicate de déclarer à sa chère petite tête blonde que Santa Claus est un personnage mythique et fictif tient du génie. Je vous l'explique (enfin je vais essayer) !

Un subterfuge qui fonctionne bien sans tout avouer

On se voit mal dire à son rejeton garçonnet ou sa fillette que ce n'est pas l'homme à barbe venu tout droit de Laponie en traîneau tiré par des rennes qui a apporté cette montagne de cadeaux autour du sapin de Noël (oui elle est hyper longue cette phrase). La combine subtile pour l'annoncer est de déclarer à sa progéniture que c'est à leur propre tour de devenir un papa Noël. Exit le mensonge ! Quand son moutard montre des signes de doutes quant à la véritable identité du “red guy”, il suffit de l'embobiner en lui disant :

-“Waouh ! T'as vraiment grandi ces derniers temps. Pas seulement par la taille, mais aussi dans ton petit coeur. Tu es gentil avec ta petite soeur (c'est un exemple on sait que c'est pas vrai), tu fais plein de belles choses (on peut rêver). C'est sûr tu peux maintenant devenir un super Père Noël”.

A ces 4 derniers mots, l'enfant risque d'ouvrir en grand les yeux et marquer un certain étonnement. Un peu à la façon de Arnold dans “Arnold et Willy” quand il prononce sa phrase culte “Qu'est-ce que tu me racontes là ?”




A cet instant précis (comment je mets la pression là), il faut dégainer avec une certaine habileté la suite du subterfuge. En tête à tête ça donne un truc du genre : “T'as vu qu'il y a beaucoup de père noël dans les magasins et les rues. T'as vu que souvent c'est des personnes qui portent un déguisement. Je me doute que certains de tes amis à l'école t'ont dit que le père noël n'existe pas. Eh ben, c'est parce que eux ils ne sont pas encore assez grands, ni assez bons pour être père Noël. Par contre toi oui”.

Pour transformer l'essai, la géniale maman qui a trouvé cette technique indique dans sa publi qu'il faut faire passer à l'acte l'enfant devenu papa Noël à son tour. J'avoue ce n'est pas compliqué et l'enfant sera fier. Il s'agit de lui donner une mission. Celle de deviner le petit cadeau qu'espère recevoir un ami plus jeune ou quelqu'un de son entourage. Puis ensuite de lui offrir celui-ci dans un beau paquet cadeau sans qu'il s'en aperçoive et sans jamais lui avouer. Peut-être qu'il pensera à m'offrir des Playmobil Retour vers le futur dont le geek que je suis râve

Si je n'ai pu mettre en oeuvre cette belle méthode avec mes propres garnements, j'espère que mon beauf saura l'utiliser pour son petit gars. Je pense que cet ingénieux procédé en plus de faire passer le message avec tacte permet à l'enfant d'en sortir grandi, fier. Une façon qui par la même occasion permet d'inculquer des valeurs de solidarité et de fraternité dès le plus jeune âge. Et ça c'est vachement bien (de ouf comme dirait ma fille) !