Paul Andrade

Noirs destins – Les joueurs D’astres  – 37 pages – 9 euros

Dans ce cours recueil, un véritable auteur de nouvelles se révèle.

Si certains des textes présentés sont de facture classique et se laissent facilement deviner (le dernier), c’est en général avec brio qu’ils sont écrits.
Le premier texte,  La corde, entretient le suspense jusqu’à son terme et nous renvoie à une époque et des événements (L’occupation) très souvent évoqués sans pour autant qu’on le voit arriver. Vengeur et cynique, il surprend par sa chute.
Les autres, plus classiques, plus courts aussi, dressent le portrait de créatures aux prises avec une destinée qui les dépasse et finit toujours par les punir. Sans être tout à fait originaux, leur lecture sans surprise est agréable et donne envie de découvrir le travail de l’auteur plus en détail.
Dans une édition propre et soignée, ce petit recueil est tout à fait digne de ceux produits par les grandes maisons d’édition et n’a rien à envier à la production de ces dernières.
Sombres, ces textes sont également pleins d’humour, s’apparentant à la grande tradition du texte noir. Pas effrayant pour autant, ils laissent au lecteur un avant-goût de ce qu’un auteur en devenir semble être capable de faire.

Stéphane Esserbé

Share Button
Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *