Gilles Vincent

Djebel  – Jigal Polar – 253 pages – 8 euros 80

Djebel de Gilles Vincent

Gilles Vincent

En Algérie, en 1960, pendant les événements, un jeune soldat libérable se suicide sur le bateau qui le ramène en métropole. 40 ans après, en France, les raisons de ce suicide vont être à l’origine de nombreux meurtres commis dans la région de Marseille…

Un détective privé enquête sur l’affaire. Un ancien flic qui vient d’essuyer un revers amoureux. Un homme sollicité par la sœur du suicidé à qui, 40 ans après, on a révélé que son frère n’était pas mort au combat mais sur le bateau qui le ramenait chez lui.

Marseille

Dans Marseille, ville tournée vers la méditerranée, le mystère s’épaissit et les hommes tombent. Des anciens militaires, tous camarades de combat du suicidé. Le détective enquête, et comme souvent se heurte en premier lieu à ses anciens collègues de la police qui un temps le croient coupable. Il n’en est rien bien sûr et si notre détective rencontre à l’occasion de sa garde à vue une charmante commissaire d’origine algérienne qui lui redonne le goût des femmes, il conserve un temps d’avance sur ses anciens collègues. Ce qui va manquer de le perdre.

Polar

L’histoire, si elle est de facture conventionnelle pour un polar, n’en présente pas moins un certain intérêt. Puisant ses racines dans un conflit qui fit couler beaucoup de sang entre deux terres à l’histoire inextricablement liée, elle est remise en perspective par des événements plus récents.

La guerre

40 ans après en effet, la guerre continue. D’un autre ordre, diffuse et clandestine, elle semble être de celles qui ne se termineront jamais. Mais l’espoir n’est pas loin et se trouve incarné par l’amour naissant entre une femme d’origine algérienne devenue commissaire de police, et un homme désabusé.

Suspense et action donc, dans ce roman, qui à l’intelligence de finir sur une note optimiste sans toutefois virer au happy end.

Stéphane Esserbé

Le roman DJEBEL de Gilles Vincent vient de se voir décerner le PRIX EUROPOLAR 2014 par la ville d’Argenteuil – révision du 25 avril 2014.

Share Button
Ce contenu a été publié dans Roman, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *