Alexandre Najjar

BERLIN 36 – Plon – 284 pages – 20 euros

Berlin, 1936. Les jeux olympiques vont s’ouvrir  et Jesse Owens, au nez et à la barbe des dirigeants nazis va y triompher. A cette occasion, avant le grand cataclysme, des hommes, des femmes, inconnus et célèbres, vont se croiser dans la capitale allemande. ..

Si les jeux olympiques de 1936 sont bien le sujet principal de ce roman, les personnages qui le font vivre n’en sont pas pour autant insignifiants. Nombreux en effet, historiques ou anodins, ayant tous existé, ils y font la petite et la grande histoire.

Adolf Hitler et Jesse Owens

Adolf Hitler, Josef Goebbels, Leni Riefenstahl, Jesse Owens, le baron Pierre de Coubertin comptent parmi les plus connus. Mais également une journaliste française installée en Allemagne, un pianiste allemand qui résiste à sa façon au nazisme, de nombreux sportifs qui refusent de se soumettre se côtoient dans ce livre qui parvient à faire revivre adroitement les jeux olympiques hitlériens.

Berlin 1936

Composé de chapitres courts et enlevés, ce roman suit principalement la trajectoire de Jesse Owens de son enfance à ses derniers instants, tout en faisant le lien avec le destin d’autres personnages non moins intéressants. L’évocation du déroulement des jeux olympiques de 1936 constitue bien évidemment le point d’orgue du livre, dont le dénouement nous amène presque à aujourd’hui.

L’ambiguité du CIO

Adroit, ce livre est agréable à lire et dresse le portrait d’une compétition qui, à contrario de ses principes fondateurs, par l’entremise de ses dirigeants, a souvent frayé dangereusement avec la politique. Le CIO  déjà, y apparaissant comme une institution éminemment politique. Dans ce sens très modernes, ce qu’on appelle communément « les jeux » apparaissent ainsi dans toute leur ambiguïté, mettant en relief leurs contradictions, leur grandeur et leur part d’ombre.

Stéphane Esserbé

Share Button
Ce contenu a été publié dans Roman, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *